icon

Notre histoire

2002

Naissance d'EET

Création de la société de droit marocain Énergie Électrique de Tahaddart

2003

Début des travaux de construction

Démarrage des travaux de construction de la Centrale qui ont duré 2 ans.

2005

Lancement de la Centrale

Le mercredi 19 janvier 2005, SM Mohammed VI et le Roi d’Espagne Juan Carlos Ier ont procédé à l’inauguration de la Centrale Électrique de Tahaddart, un projet où l’Espagne est représentée à travers Endesa. Cette Centrale d’un coût total de plus de 284 millions d’euros (environ 3,1 milliards de DH) et d’une puissance de 384 MW couvrira 17% de la demande nationale en matière d’énergie à sa première année de fonctionnement en 2005.

2010

Certification ISO 14001

5 ans après son lancement, la Centrale Électrique de Tahaddart est récompensée pour son bon management environnemental et reçoit la première certification ISO 14001 d’Afrique.

2014

Convention avec l'ENSA

Partenariat entre l’ENSA et la société Énergie Électrique de Tahaddart
En savoir plus…

2017

Certification ISO 50001, première centrale en Afrique

Après sa première certification ISO 14001 en 2010 et s’être engagée dans une démarche d’amélioration continue, la Centrale thermique de Tahaddart a démontré sa responsabilité sociétale et son engagement dans la recherche permanente du meilleur niveau de performance énergétique par l’obtention de la certification ISO 50001 devenant la première centrale en Afrique certifiée ISO 50001.

2015

Réhabilitation et équipement d’une classe à l’école du village Houara

Le village Houara, situé à proximité de la Centrale, se situe dans une zone protégée, complètement rurale avec une population en grande partie agricole. En savoir plus

2017

Remise en état de la Tour de refroidissement de la centrale et installation de la protection cathodique hybride ( Duo Guard )

Projet en chiffres : Heures hommes travaillées : 60 000 HH. En savoir plus...

2018

Modernisation et augmentation de la puissance de la centrale à 400 MW

La révision majeure réalisée en 2018 a permis la modernisation de deux turbines Siemens (à gaz et à vapeur) avec une augmentation de la capacité de production de plus de 23 MW, passant de 380 à plus de 400 MW et une amélioration du rendement de la centrale de 0.4%. En savoir plus